Cognacais

Prédication du Pasteur Cyrille Payot, lors de la messe du dimanche 29 janvier 2023, en l’Église Saint-Léger de Cognac :

Sermon Semaine de l-Unite- Matthieu 5

 

 

 

Prière d’intercession lors du culte « Parents – Enfants » du dimanche 11 décembre 2022, au temple de Segonzac

 

Anne M. s’avance depuis l’assemblée :

« Excusez-moi, mais vous avez annoncé la naissance de Jésus, n’est-ce pas ?

Le Pasteur : Oui, c’est Noël et nous fêtons la naissance de Jésus.

Anne M. : Alors avant qu’on le fasse renaître, je voudrais partager avec vous une lettre que j’ai rédigée ?

– Eh, bien écoutez, on en reparlera tout à l’heure, pour l’instant nous sommes en train de terminer notre célébration et…

-Oui, mais c’est important parce que ça concerne le lieu de naissance de Jésus…

-Alors dépêchez-vous…

Anne M. lit la « lettre à l’enfant Jésus » sur un ton sérieux et méditatif (comme une prière)

 

Lettre à l’enfant Jésus

Cher Enfant Jésus,

Maintenant qu’à nouveau tu vas naître sur la Terre,

je veux t’avertir :

Ne renais pas dans la chrétienne Europe.

On te placerait tout seul devant la TV.

On te gorgerait de pop corn et de goûters,

On t’éduquerait à être compétitif,

homme de pouvoir et de succès,

à être un loup pour d’autres enfants,

surtout africains, latino-américains ou asiatiques.

Toi qui es le doux Agneau du service.

 

Ne renais pas dans la chrétienne Amérique du Nord :

On t’apprendrait que tu es supérieur aux autres enfants,

que le temps est argent,

que tout peut être réduit à « business », même la nature.

On te dirait que tout homme a un prix

et que quiconque peut être acheté et corrompu.

On t’exercerait à tirer des missiles et à imposer des embargos

qui privent d’autres enfants de nourriture et de médicaments.

Toi qui es le Prince de la paix.

 

Évite l’Afrique.

Il pourrait t’arriver d’attraper le sida,

ou, encore bébé, de mourir de diarrhée,

ou de te retrouver réfugié dans un pays qui n’est pas le tien

pour fuir de nouveaux massacres d’innocents,

ou de devenir un enfant-soldat.

Toi qui es le Seigneur de la Vie.

 

Évite l’Amérique Latine.

Tu te retrouverais « enfant de la rue »,

ou l’on t’exploiterait pour couper la canne à sucre,

ou récolter café et cacao pour les enfants du Nord du monde,

sans jamais pouvoir manger une seule tablette de chocolat.

Toi qui es le Seigneur de la création.

 

Évite aussi l’Asie.

Tu deviendrais esclave d’un maître

qui te ferait travailler quatorze heures par jour,

pour confectionner des tapis ou des souliers ou des ballons et jouets

à offrir en cadeau… à Noël … aux enfants du Nord du monde.

Et toi tu marcherais pieds nus,

et tu jouerais avec des ballons en papier ou en chiffons.

Heureux d’échapper à ceux qui prendraient ton corps

pour des transplantations d’organes

ou pour le tourisme sexuel des riches de l’Occident.

Toi qui es le Maître du monde.

 

Inutile de naître en Océanie

Tu passerais ta vie enfermé dans une île,

inconnu et méprisé, ou utilisé pour des danses folkloriques

au profit de quelques touristes.

Il te pourrait aussi arriver de languir et mourir

des radiations des essais nucléaires de quelque grande puissance,

ou victime des affrontements des différents fanatismes religieux.

Toi qui connais tout, jusqu’au cœur de l’homme, Toi le Frère universel.

 

Mais surtout ne va pas naître à nouveau en Palestine.

On mettrait en tes mains un fusil et une pierre,

et on t’apprendrait à haïr tes frères… qui ont un même Père :

les juifs, les musulmans, les chrétiens.

Toi qui chaque année, es envoyé par le Père

pour nous donner son amour miséricordieux.

 

Cher Enfant, à bien y penser, tu devrais renaître dans tous ces lieux.

Mais pas dans le cœur des enfants et des pays « petits et faibles » : là tu y es déjà.

 

Mais plutôt renais dans le cœur des grands et des pays « puissants »,

comme Toi tu as fait – Dieu puissant devenu enfant faible et impuissant –

qu’ils renaissent eux aussi petits, innocents

et enfin… faibles, capables de tout partager avec leurs frères du monde entier.

+ le Pasteur : 

Intercession et prière du Notre Père.

 

 

_______________________________________________________________________________________

       Marc Chagall : un artiste / peintre inspiré par la Bible 

« Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec les couleurs d’amour et d’espoir.« 

 

Musée Marc Chagall à Nice